Le 6 août 1945 à 8h15, la première bombe A dans l’histoire de l’humanité est larguée par les américains sur Hiroshima. Elle explose 45 secondes plus tard. Elle aurait fait quelques 140 000 victimes…Aujourd’hui, Hiroshima, située au sud du Japon sur l’île de Honshu, est une ville moderne et industrielle. Elle se situe à 1h20 d’Osaka en Shinkansen.
L’île de Miyajima dans la baie d’Hiroshima, est une île sainte, considérée comme l’un des 3 plus beaux sites du Japon. Les 2 autres sites sont Amano Hashidate au nord de la préfecture de Kyoto et Matsushima appelée l’ile aux pins.
Arrivée à la gare d’Hiroshima, je pars à pied pour une promenade d’une vingtaine de minutes en direction du château d’Hiroshima.
Miyajima

Mon Shinkansen

Hiroshima

Promenade de la Paix
Le château Fukuyama, appelé parfois château de la Carpe, a été construit en 1590, complètement détruit en 1945 par la bombe atomique et reconstruit en 1958. Il est actuellement le musée de l’histoire d’Hiroshima.

Hiroshima

Entrée du château

Koyasan

Le château d’Hiroshima
Puis toujours à pied, je me dirige vers le parc de la Paix où se situent la plupart des monuments commémoratifs.
Le Dôme de la Bombe A ou Genbaku a été conservé tel qu’il était au moment de sa destruction. Ce bâtiment construit en béton en 1915 était, avant la guerre, un palais d’exposition industriel. Tous ceux qui s’y trouvaient à ce moment-là sont morts sur le coup.

Hiroshima

Le dôme de la bombe A

Hiroshima

La plaque du Genbaku
Le cénotaphe pour les victimes de la bombe. A l’intérieur se trouve un coffre en pierre renfermant un registre sur lequel sont inscrits les noms de toutes les personnes mortes des suites de cette explosion.
En face de ce cénotaphe se trouve le musée du Mémorial de la Paix d’Hiroshima. Y sont exposés des objets, des photos et des vidéos témoins de la tragédie qui s’est produite. C’est sans aucun doute l’endroit le plus émouvant de cette visite. J’ai du mal à retenir quelques larmes…

Hiroshima

Le cénotaphe

Hiroshima

Texte du cénotaphe
Depuis le parc du Mémorial de la Paix, au Motoyasubashi Pier, je prends un bateau pour traverser la baie d’Hiroshima en direction  de l’île de Miyajima.

Hiroshima

Baie d’Hiroshima

Miyajima

Bateau d’Aqua-net
L’année 2008 a marqué le 150ème anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Japon. A la suite de cet événement, l’île de Miyajima s’est jumelée au Mont saint Michel.
L’île de Miyajima est considérée comme l’un des 3 plus beaux sites du Japon. Les 2 autres sites sont Amano Hashidate au nord de la préfecture de Kyoto et Matsushima appelée l’ile aux pins.
L’île sacrée de Miyajima est tout simplement divine.
On pénètre dans les lieux saints shintô par un portail appelé torii qui symbolise la frontière entre le monde profane et le monde sacré. Le O-Torii ou torii flottant marque l’entrée du sanctuaire de Itsukushima. Il mesure plus de 16 mètres de haut et pèse 60 tonnes. Les piliers principaux, d’une circonférence de 10 mètres, sont construits en bois de camphrier. Il n’est pas fixé dans le sol, il tient uniquement par son propre poids. A marée basse, on peut y accéder à pied.
La mer monte lorsque j’arrive. La vue est magique.

Miyajima

Le Torii flottant

Miyajima

Le Torii à marée basse
Le sanctuaire shintô Itsukushima a été érigé au 6e siècle sur l’eau pour ne pas empiéter sur le sol sacré de l’île. Les bâtiments actuels datent de 1571. Ils sont représentatifs du style traditionnel et de l’esthétique japonais.
La Galerie d’un rouge vermillon flamboyant. Cette couleur est censée éloigner les mauvais esprits.

Miyajima

La Galerie d’Itsukushima

Miyajima

Procession de prêtres
J’assiste à une cérémonie sans trop comprendre…

Miyajima

Cérémonie au sanctuaire

Miyajima

Cérémonie au sanctuaire
Un peu plus loin se trouve le complexe bouddhique du temple Daisho-in qui fut créé par le moine Kukai, fondateur de la secte Shingon.

Miyajima

La porte Niomon

Miyajima

Escalier menant au Daisho-in
Quelques temples de l’île de Miyajima

Miyajima

La cloche du Daisho-in

Miyajima

Le Maniden
Faire tourner les roues à Mani ou moulins à prière équivaudrait à reciter un volume du Hannya-shingyo. Le chemin vers le Daisho-in est décoré avec 500 statuettes de Shaka Nyorai ayant chacune une expression différente.

Miyajima

Les roues à Mani

Miyajima

Les statuettes de Shaka Nyorai
Le mont Misen, 535m, est le point culminant de l’île. Il est devenu sacré en 806 lorsque le moine Kukai, celui qui a fondé Koyasan, ( ici ) est venu pratiquer son entraînement bouddhiste. On peut y accéder par téléphérique ou à pied par 3 itinéraires différents. J’emprunte le Daisho-in, 3 kilomètres et ses 2000 marches. Le chemin est très agréable et très bien entretenu comme souvent au Japon.

Miyajima

Parcours Daisho-in

Miyajima

Sur le parcours…
L’observatoire du Mont Misen offre un panorama à 360°.

Miyajima

L’observatoire

Miyajima

Vue sur la mer de Seto
Le parcours est parsemé de temples

Miyajima

Pavillon Sankido

Miyajima

Pavillon Kannondo
J’emprunte le parcours Momiji pour descendre.

Miyajima

Vue sur les temples

Miyajima

Les érables flambloyants
La pagode Gojunoto à 5 étages a été construite en 1407 et restaurée en 1945. Elle est principalement dédiée au Bouddha de la Guérison.
Miyajima

Pagode Gojunoto
Senjokaku

Temple Senjokaku
Le sanctuaire Itsukushima en début d’après-midi au sec. En fin d’après-midi, l’eau a recouvert le sol.

Miyajima

Le sanctuaire au sec

Miyajima

Le sanctuaire en eau
Je quitte à regret l’île de Miyajima. J’aurais aimé y passer la nuit…
Pour rentrer je prends un ferry qui assure la traversée vers la station de Miyajima-gushi en 10 minutes.

Miyajima

Le ferry

Miyajima

Le Torii les pieds dans l’eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *