Le Tour du Mont Blanc, une des plus célèbres randonnées de France, une des plus belles mais aussi une des plus difficiles. 170 kms de marche durant une dizaine de jours à travers la France, l’Italie et la Suisse.
Août 2013, 12 jours de liberté dans mon planning, des prévisions météorologiques excellentes. C’est décidé! Je pars faire le tour du Mont Blanc. Je ne suis jamais partie seule, de refuge en refuge, aussi longtemps. Il y a toujours une première fois…

Mardi 13 août 2013

Les Houches – Bionnassay
Dénivelé +: 59m
Dénivelé -: 548m
Altitude max : 1845m 4,1kms
Le plus simple lorsque l’on est en France, est de partir des Houches ou de Chamonix. Je prends l’avion pour Genève puis le car. Malheureusement le car de Genève est en retard et j’arrive aux Houches à 15h. Trop tard pour faire la montée à pied jusqu’au col de Voza, 1653m.
Je monte par le télécabine du Prarion. Ça me fait gagner 2h30.
A l’arrivée du télécabine je prends la direction du col de Voza. Le chemin descend de façon assez raide.
Je croise le chemin de fer du Mont Blanc et je me dirige vers Bionnassay.

IMG_0943

Sallanches
C’est la première fois que je marche avec un sac à dos aussi lourd. 7,2 kg sans l’eau ni le pique-nique. J’ai pesé chaque objet avant de partir afin de limiter au minimum le poids. Je ferai la lessive tous les soirs!!! Le trajet est prévu pour 1h10, je mettrai 45mn! J’ai réservé à l’Auberge du Bionnassay. Comme je m’y suis prise au dernier moment, je dormirai en dortoir. Heureusement le refuge n’est pas complet et je suis toute seule dans mon coin. Ça me rappelle le pensionnat! C´est propre. Première lessive du parcours!!! Je fais l’apprentissage de la vie en refuge. Je dîne en compagnie d’un couple de québécois. Ils commencent leur tour eux aussi et sont ravis de l’accueil en France. Au lit à 21h30.
Dîner: salade de lentilles, poulet avec des pâtes sauce tomate, gâteau au chocolat.

IMG_0940

TMB Bionnassay

IMG_0937

TMB Auberge de Bionnassay

IMG_0947

TMB Sur le chemin…

Mercredi 14 août 2013

Bionnassay – Refuge de la Balme
Dénivelé +: 1053m
Dénivelé -: 642m
Altitude max : 1710m 17,2kms
Je suis réveillée par la lumière du jour vers 7h. Je quitte l’auberge à 8h. Il fait frais, juste ce qu’il faut pour marcher. Je descends vers les Contamines, 1164m. Le chemin est large et très agréable. Au village j’achète un sandwich jambon de pays et reblochon. Je le mangerai la-haut. Après la très jolie chapelle de Notre Dame de la Gorge, j’entame la montée vers la Balme, 1880m, par l’ancienne voie romaine. Ça monte raide. Je pique-nique au bord d’un ruisseau. Je trempe mes pieds. L’eau est gelée. Puis ce sont les jolis alpages de la Rollaz.

IMG_0948

TMB Alpage de la Rollaz

IMG_0951

TMB Lac Jovet

TMB

Le Mont Blanc au loin
J’arrive au refuge de la Balme, 1706m, très en avance sur mon programme. Je dépose mon sac et décide de monter au lac Jovet, 2175m. J’ai l’impression d’être comme le lapin duracell: tant qu’il y a de l’énergie je continue. La montée est raide jusqu’au lac mais ça vaut la peine. C’est un joli coin paisible pour se reposer.
Retour en courant au refuge. C’est devenu une habitude dans les descentes!
Il fait froid ce soir, nous sommes en altitude.
Cette première longue journée s’est bien passée. Je sens que je vais bien dormir.
Dîner :soupe de légumes , riz et boulettes de bœuf sauce tomate, tomme de Savoie et pomme.
C’est vraiment un menu de cantine! Pas top.
Au lit à 21h.

Jeudi 15 août 2013

Refuge de la Balme – Refuge des Mottets
Dénivelé +: 1232m
Dénivelé -: 1023m
Altitude max : 2670m 14,6kms
Lever à 7h. Il fait 7 degré.
Je commence la journée par une montée assez pentue vers le col du Bonhomme, 2329m. Il fait un temps magnifique. Il n’y a personne. Il reste encore quelques plaques de neige. On me siffle!!! Une marmotte puis 2 puis 3. Je vous le confirme. La marmotte en peluche à l’entrée des magasins de souvenirs fait le même bruit que la vraie!!!!
Plus je monte, plus le sentier se fait pierreux.
Il y a le long du chemin des tas de cailloux. Cela permet de se guider car le balisage est par endroit peu visible. On appelle ça des cairns.

TMB

TMB Un petit cairn

TMB

TMB Un gros cairn bien fourni

TMB

TMB Un autre cairn

TMB

TMB Col du Bonhomme

TMB

TMB Col du Bonhomme

TMB

TMB Vue du col du Bonhomme

TMB

TMB Vue du col du Bonhomme

TMB

TMB vers le col des Fours
Au col de la Croix du Bonhomme, je prends la variante vers le col des Fours. Au col des Four, 2665m, nombreux névés. Je suis en avance sur mon programme.
Je vais faire un petit tour au lac Mya. C’est là que je pique-nique dans un cadre enchanteur.
La descente vers la Ville des Glaciers se fait dans les alpages.

TMB

TMB Col des Fours

TMB

TMB Col des Fours

TMB

TMB Vers La Ville des Glaciers

TMB

TMB lac de Mya

TMB

TMB Vers La Ville des Glaciers
J’arrive au refuge des Mottets, 1864m. Heureusement que j’ai réservé une place dans une chambre car le dortoir n’est pas très accueillant. Il y a beaucoup de monde. Ce ruisseau sera mon spa pour aujourd’hui. L’eau doit être à 4 ou 5 c. Mais c’est agréable. Je partage ma chambre avec une australienne venue faire l’Ultra Trail du Mont Blanc: 168 kms en courant non stop pendant 48h. Elle m’impressionne. Je dîne avec des québécois, des espagnols.
C’est ma dernière nuit en France. Demain je passe la frontière franco-italienne.
Dîner: Soupe de légumes, salade, riz ratatouille et daube excellente, fromage et crème caramel.

TMB

TMB Refuge des Mottets

TMB

TMB vue du refuge des Mottets

TMB

TMB ruisseau

Vendredi 16 août 2013

Refuge des Mottets – Refuge Les Randonneurs
Dénivelé +: 1278m
Dénivelé -: 1156m
Altitude max : 2513m 19,2 kms
Départ à 7h 30. Il fait bon. Le chemin monte régulièrement sans trop de difficulté.
Je passe la frontiere au col de Seigne, 2516m. Pas de douaniers!!! Vue magnifique sur le versant italien du Mont Blanc. Dans la descente, je m’arrête à la Casermatta, ancien poste de frontière transformée en centre d’information sur le massif du Mont Blanc.

TMB

TMB col de Seigne

TMB

TMB col de Seigne

TMB

TMB un magnifique cairn

TMB

TMB le Mont Blanc

TMB

En descendant du Col de Seigne

TMB

TMB la Casermatta

TMB

Les Aiguilles des Glaciers

TMB

Une mule sur le TMB
Je passe non loin du glacier du Miage, enfin ce qu’il en reste! Je fais un petit tour au lac du Miage créé par la moraine du glacier. Je rencontre des groupes qui font le tour du Mont Blanc avec une mule qui porte une partie de leurs affaires. J’entame la dure montée vers le col de Chécrouit, 1956m. Le soleil tape fort. J’arrive vers 13h30 au refuge du Randonneur, 1807m. Le dortoir est plutôt mignon. Je m’octroie un après-midi de repos. Je retrouve les 2 couples de québécois et un couple d’anglais pour le dîner. Repas très animé.
Dîner: Soupe de légumes pour changer, escalope de veau panée, frites et carottes sautées, gâteau aux myrtilles.

TMB

TMB glacier du Miage

TMB

TMB Val Veni

TMB

TMB Lac de Miage

TMB

TMB Dent du Géant

TMB

TMB Refuge Les Randonneurs

Samedi 17 août 2013

Refuge Les randonneurs – Refuge Bonatti
Dénivelé +: 1356m
Dénivelé -: 1378m
Altitude max : 2064m 19,4kms
Départ tôt par la raide descente toute en zig-zag vers Courmayeur, 1226m. Je pensais que Courmayeur était une ville aussi grande que Chamonix mais c’est beaucoup plus petit. L’architecture est harmonieuse avec ses maisons en pierre aux toits en lauzes. Je fais un petit tour de la ville, sacrifie au rite italien du  » caffé con un cornetto ». Excellent!

La montée vers le refuge Bertone, 1989m, s’effectue dans les sous bois d’une forêt de mélèzes. Heureusement car le soleil est déjà puissant. Ça monte fort.

TMB

TMB Courmayeur

TMB

TMB vers le refuge Bertone

TMB

TMB Courmayeur
Au refuge de Bertone le panorama est époustouflant. Le Mont Blanc juste en face avec des alpinistes au sommet!!! Vous ne les voyez pas mais je peux vous assurer qu’ils sont sur la photo. Je les ai vus avec le télescope du propriétaire du refuge.

TMB

TMB

TMB

TMB le Mont Blanc
Je continue à travers les alpages jusqu’au refuge Bonatti, 2025m. Avec sur ma gauche le Mont Blanc magnifique, les grandes Jorasses. C’est magnifique. Le chemin en balcon est très agréable. Le refuge Bonatti est une institution en Italie. Beaucoup de monde: des randonneurs, des vttistes, des petits enfants…Excellent dîner en compagnie de 3 couples de français.

TMB

TMB un sommet?

TMB

TMB torrent l’Armina

TMB

TMB Refuge Bertone

Dimanche 18 août 2013

Refuge Bonatti – La Fouly
Dénivelé +: 1276m
Dénivelé -: 1463m
Altitude max : 2536m 19,5 kms
Je pars de plus en plus tôt! Le temps est au beau fixe. Descente puis montée vers le refuge Elena, 2054m. Puis c’est la montée vers le Grand col Ferret, 2537m, qui marque la frontière avec la Suisse.

TMB

TMB vers le Refuge Elena

TMB

TMB Grand Col Ferret

TMB

TMB un sommet?
Très jolie descente dans les alpages. C’est beau, c’est propre, bien rangé. C’est sûr je suis en Suisse. J’arrive au petit village de la Fouly où je vais dormir ce soir à l’Auberge des Glaciers, 1610 m. Je retrouve le couple de québécois, le couple franco- anglais que j’avais rencontré aux Randonneurs, l’espagnol avec qui j’avais dîné aux Mottets, les brésiliens rencontrés à Courmayeur…Je dîne avec un couple de Versailles. Le monde est petit! Ce soir c’est raclette. Chouette.

TMB

TMB vers La Fouly

TMB

TMB vers La Fouly

TMB

L’Auberge des Glaciers

Lundi 19 août 2013

La Fouly – Trient
Dénivelé +: 1378m
Dénivelé -: 1689m
Altitude max : 2050m 31,6kms
Je me lève tôt. C’est une longue journée qui m’attend. Plus de 9h de marche! Je commence par longer la Drance sur près de 10km avant d’entamer la montée vers Champex et son lac, 1460m, à travers une forêt de mélèzes. Le temps est nuageux. Vais-je avoir de la pluie? A la sortie de Champex, il commence à pleuvoir.

TMB

TMB Champex

TMB

TMB Champex

TMB

TMB vue sur Orsière
Je décide de passer par Bovide, 1975m, plutôt que de prendre la longue et difficile variante par la fenêtre de l’Arpette. Il ne fait pas assez beau. La montée vers Bovine se fait dans les sous bois. Je suis trempée. Heureusement arrivée aux alpages de Bovine, le soleil est là, timide. Et c’est la descente vers le col de la Forclaz, 1526m. Je dors à Trient à l’Auberge du Mont Blanc, 1297m. C’est un village encaissé au fond d’une vallée. C’est triste. Il n’y a rien. Pas de paysage à admirer. On est au fond du trou. Je n’aime pas du tout. Je préfère les refuges sur les hauteurs. L’hôtel est à l’image du village: sinistre. Dîner dans une salle à manger laide et bruyante. C’est ma pire soirée du tour. Je dîne avec des américains. Nous échangeons nos bonnes adresses du tour.
Dîner: Fondue à la tomate. Bof bof.

TMB

TMB vue sur Martigny

TMB

Auberge du Mont Blanc

TMB

TMB Bovine

Mardi 20 août 2013

Trient – Chamonix
Dénivelé +: 2345m
Dénivelé -: 1594m
Altitude max : 2230m 25,7kms
Départ à 6h 45. C’est mon dernier jour et un des plus long. Je dois absolument rejoindre le téléphérique de Planpraz avant sa fermeture. Le soleil est revenu mais il fait plus froid ce matin. Je monte au col de Balme, 2191m, par un chemin relativement facile dans une forêt de mélèzes. Le Mont Blanc apparaît dans toute sa splendeur. Je décide de prendre la variante par le Tour  pour gagner du temps. Au Tour, 1453m,  je prends le chemin qui monte vers Tré le Champ, 1417m. Dernière difficulté du tour: la montée vers l’Aiguillette d’Argentière et la Tête-aux-Vents. Le panorama sur l’ensemble du massif du Mont Blanc est spectaculaire.

TMB

TMB le Mont Blanc

TMB

TMB le Mont Blanc
J’arrive à la Flégère. Dernier tronçon jusqu’à Pranplaz. Je suis fatiguée. Il est 14h passée et j’ai encore 2h de marche. Il est plus de 16h quand je prends le télécabine  pour rejoindre Chamonix. Le contraste est saisissant entre le silence et la quiétude de ces derniers jours et la foule qui déambule dans les rues. Presque envie de repartir! Je rejoins mon hôtel avec une chambre et une salle de bain rien que pour moi! Quel luxe! Voilà mon tour est terminé. Il me manque une demi journée pour retourner à mon point de départ. J’ai fait  188 kms en 7 jours et demi. Plus de 10 000  m de dénivelé positif sans courbatures ni ampoules.
Ce tour m’a paru facile car j’ai bénéficié de conditions météorologiques exceptionnelles. Même au mois d’août il peut y avoir de la neige ou du brouillard qui rendent la progression périlleuse.Partir seule n’a pas été un problème. J’ai croisé beaucoup de randonneurs et je ne me suis jamais sentie seule. Le soir dans les refuges, j’ai fait de belles rencontres inattendues et variées.

TMB

titre de la photo

TMB

titre de la photo

TMB

titre de la photo
Les refuges se suivent et ne se ressemblent pas…
1er prix de la meilleure restauration dans un refuge: le refuge Bonatti en Italie.
1er prix de l’hébergement dans un refuge: le refuge des Randonneurs en Italie.
1er prix du refuge à éviter absolument quitte à marcher 2h de plus ou à faire demi-tour….. ex eco: le refuge de la Balme en France et l’Auberge du Mont Blanc à Trient en Suisse.

BLOC INFO

10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *